Depuis quelques mois déjà, les internautes commencent à prendre conscience de l'omniprésence de Google dans leur vie, et réalisent qu'ils livrent des pans entiers de leur vie privée au géant américain. Aussi, beaucoup parmi nous sommes à la recherche de solutions "alternatives" aux produits Google. Aussi, à l'occasion de cet article (il y en aura d'autres), nous vous proposons de découvrir le moteur de recherche DuckDuckGo : un moteur de recherche plus respectueux de notre vie privée ! 

Vous ne le connaissez pas encore ? dépêchez-vous de parcourir cet article complet !

DuckDuckGo est un méta-moteur de recherche américain qui assure prendre soin de votre vie privée. En effet, il ne stocke aucune information personnelle vous concernant. Comment fait-il alors pour être performant ? Il mise sur l'utilisation d'informations de crowdsourcing venant d'autres sites. Il se défend alors de proposer des résultats différents de ses principaux concurrents, jugés parfois peu pertinents.

Concernant la publicité, DuckDuckGo ne vous montre que ce que vous venez de chercher, et non des recherches d'il y a trois mois. C'est un business model dangereux, mais qui semble faire ses preuves. Dans une ère où la protection d'informations personnelles est primordiale, DuckDuckGo est un moteur de recherche de choix. Il enregistre plus de dix millions de recherches par jour, pas loin de trois milliards cette année. Peut-être en ferez-vous partie ?

Histoire du site

Gabriel Weinberg, connu pour avoir vendu "The Names Database" à United Online pour dix millions de dollars en 2006, est l'entrepreneur derrière DuckDuckGo. Weinberg est un investisseur providentiel reconnu. Il a financé le lancement du projet, mais compte sur les revenus publicitaires fournis par Amazon et Ebay sur son site.

C'est fin 2008 que DuckDuckGo s'est fait connaître au "TechCrunch Elevator Pitch" et s'est retrouvé finaliste du " BOSS Mashable Challenge". Deux ans plus tard, Gabriel Weinberg lance un site communautaire permettant aux utilisateurs de signaler les problèmes du site, de discuter les moyens de rendre ce moteur viral et améliorer ses caractéristiques et innovations. S'en suit une mise en place d'une enclave de sortie Tor, permettant au public d'être incognito.
Fin 2011 DuckDuckGo trouve un investisseur : Union Square Ventures, qui déclare vouloir changer "la base de la concurrence dans la recherche" et qu'il était temps que quelqu'un se décide à le faire. Un accord exclusif est ensuite signé avec Linus Mint pour en intégrer le moteur.

La croissance de DuckDuckGo fût fulgurante. En février 2012, il dépasse pour la première fois le million de recherches par jour. Le 12 juin de la même année, il dépasse les deux millions, puis une semaine plus tard dépasse les trois millions. En août 2013 il dépasse les quatre millions de requêtes puis dépasse les cinq millions en février 2014. En juin 2014 les six millions sont dépassés, alors que les huit millions sont dépassés en novembre de la même année. En 2015, ce sont les dix millions de recherches par jour qui sont atteints.


 Gabriel Weinberg, PDG de DuckDuckGo

 

Protection de la vie privée

L'objectif principal de DuckDuckGo était de proposer aux utilisateurs des résultats différents et non-personnalisés. Une de ses philosophies, renforcée par l'affaire PRISM, était la défense de la vie privée sur Internet. Le site n'enregistre pas vos requêtes effectuées et empêche d'autres sites de le faire. Le 'Zero Tracking' est assuré. Il est accessible en HTTPS et favorise son utilisation sur d'autres sites auxquels il renvoie. Il est accessible par le réseau anonyme Tor, et dispose d'une enclave de sortie Tor. Vous pouvez donc naviguer hors du réseau Tor en passant directement par les serveurs DuckDuckGo.

La politique de confidentialité du site est un des points majeurs, vous pouvez naviguer dans l'anonymat tout en étant chiffré tout du long en utilisant la page d'accueil chiffrée. DuckDuckGo est cependant sous la législation américaine concernant la divulgation d'informations personnelles. Il pourrait être obligé de collaborer avec les autorités, bien que le créateur s'en défend. Cette politique de protection de vie privée ne vous protège cependant pas des piratages informatiques pratiqués par exemple par la NSA pour une surveillance individuelle ou globale. C'est pourquoi certains utilisateurs se sont tournés vers Ixquick, un moteur de recherche basé aux Pays-Bas.

Fonctionnalités du site

La recherche

Comme ses concurrents, le moteur permet de rechercher les pages web, les images et vidéos. En 2015, les sources d'où proviennent les résultats sont plus de 400 : les sites web indexés par le moteur, DuckDuckBot, Bing, Yelp, Yahoo!, Yandex, ...

Des résultats plus libres

La philosophie de DuckDuckGo est la suivante : la tendance de la concurrence à personnaliser les résultats de recherche à l'extrême tend à limiter le type d'informations. Cela créer une "bulle" autour de l'utilisateur et le coupe du reste du net. Selon DuckDuckGo, cela dégrade l'expérience du public, il ne propose donc aucun filtre ; les utilisateurs cherchant la même chose tomberont sur la même chose. Peu importe où vous résidez, pas de censure de résultats choquants, vous êtes libre de tout jugement personnel.

La commande !Bang

Plusieurs commandes vous permettent de vous rediriger vers d'autres sites ou moteurs de recherche. Pour aller sur google, vous n'aurez qu'à taper "!g". Pour ne recevoir que le premier résultat de votre recherche, à la manière d'un "j'ai de la chance" chez Google, tapez juste "!". Un simple "!wfr" vous redirigera vers le Wikipédia français.

La localisation

Par défaut, votre DuckDuckGo sera dans la langue de votre navigateur, mais vous pouvez changer cela dans les paramètres. Vous pouvez même aider la communauté à traduire l'interface. Il est également possible de privilégier vos résultats en fonction d'un pays donné, voire même d'une langue donnée.

La configuration

Vous pouvez sauvegarder tous vos paramètres de configuration, et cela de trois façons différentes :
Vous pouvez les sauvegarder dans un cookie, généré par DuckDuckGo et stocké par le navigateur.
Vous pouvez les sauvegarder anonymement en stockant les cookies dans le cloud, protégé par un mot de passe qui va générer une clef en utilisant le Secure Hash Algorithm (SHA-2). Le mot de passe est gardé par le navigateur, DuckDuckGo sauvegarde le fichier de paramètres sur son serveur dédié, grâce à la clef.
Vous pouvez les sauvegarder dans l'URL, avec la syntaxe des requêtes GET.

Les interfaces

DuckDuckGo possède une interface par défaut, sa page d'accueil, mais propose également deux interfaces sans JavaScript. Vous pouvez choisir entre une apparence standard et une plus 'lite'. Vous pouvez utiliser DuckDuckGo sur vos appareils Android et iOS.

Page d'accueil interactive

DuckDuckGo modifie régulièrement son logo de Dax, le canard. Ces modifications célèbrent des événements ponctuels tels que les fêtes nationales, les anniversaires de personnalités et bien d'autres, à la manière d'un Google. Le logo peut vous proposer un lien hypertexte qui vous mènera à la recherche correspondante à l'événement, où vous pourrez vous informer sur le sujet.

Fonctionnement du site

DuckDuckGo est écrit en JavaScript et en Perl. Il fonctionne avec nginx sur Ubuntu et FreeBSD. Construit sur les interfaces de programmation de différents fournisseurs (Yahoo!, EntireWeb, Bing, Blekko, ...), il est considéré comme un hybride en matière de moteur de recherche. Il produit ses propres pages de contenus et est similaire à des sites comme SearchMe, Kosmix et Mahalo.

Notoriété du site

Depuis avril 2010, le site publie régulièrement ses statistiques de trafic. En mai 2012, le nombre de requêtes par jour atteignait 1,5 millions, alors qu'il était de 250,000 par mois au début de cette année-là. Un an plus tard, DuckDuckGo est classé 1,908ème site web mondial en terme de trafic.
Grâce au scandale de PRISM en juin 2013, le site enregistre une forte hausse de requêtes journalières. Ce mois-là, ce sont pas loin de 77 millions de recherches qui sont enregistrées, alors qu'elles étaient de 54 millions en mai. Il passe 1152ème mondial à ce moment-là.

Un an plus tard, DuckDuckGo est classé 644ème site mondial. En juin 2015, les dix millions de recherches par jour ont été franchies, ce qui se traduit par trois milliards de recherches par an. Cela représente 0,3% des recherches faites sur Google. Il est alors classé 508ème mondial.
DuckDuckGo est un des moteurs de recherches proposés par Mozilla Firefox, Vivaldi, Safaro et Opera. Il est le moteur par défaut de Palemoon, K-Meleon, Dillo, SRWare Iron, Midori, GNU IceCat et Rekonq.


La croissance de DuckDuckGo
 

La réussite de DuckDuckGo est donc en partie due à l'affaire Edward Snowden et aux sites qui l'ont recommandé, à cause de sa politique en matière de vie privée.

Pour aller plus loin...

Vous désirez en savoir plus sur ce moteur de recherche, son fonctionnement, sa philosophie ? Alors précipitez-vous sur les liens suivants :