Océane Lescadieu : La Téthys des mers du Sud…

Nautile est heureux d’être l’un des sponsors d'Océane Lescadieu, windsurfeuse professionnelle de Nouvelle-Calédonie ! Lors d’une récente interview, elle revient sur son année passée et nous dévoile également ses projets pour 2021. C’est avec plaisir que nous vous offrons le loisir de parcourir ses confidences.

Nautile : Bonjour Océane ! Comment vas-tu et comment s’est déroulé ta saison 2020 ?

Océane : Bonjour, je vais très bien merci. La saison 2020 a été, comme vous pouvez l’imaginer, disons… assez spéciale. La pandémie a pour effet d’annuler beaucoup de compétitions m’amenant à un rythme plus légers dans mes entraînements. Cela aurait été plus facile de maintenir un entrainement qualitatif et quantitatif grâce à des compétitions maintenues mais j’étais rassurée de discuter avec plusieurs sportifs dans d’autres domaines qui ont ressenti et vécu la même chose que moi. 

Malgré tout, ma motivation m’a permis de découvrir d’autres richesses dans mon milieu car j’ai eu la chance d’intégrer un équipage de voile (voile habitable) dont je fais toujours parti et cela m’aide énormément pour ma pratique du windsurf en général donc c’est vraiment positif. Cela permet une belle ouverture d’esprit avec un travail d’équipe, une nouvelle famille qui se crée et le plaisir de se retrouver en mer pour de belles aventures sur un bateau de course exceptionnel nommé le Guilty Pleasures. 

Plus que jamais, cette année 2020 aura été instructive bien que les voyages ne soient que partie remise et j’ai pu me recentrer sur moi, ma famille et mes proches, les choses essentielles et importantes de la vie finalement.


Bateau à voile habitable Guilty Pleasures Bateau à voile habitable Guilty Pleasures

Nautile : Quels sont tes objectifs en ce début de saison 2021 ?

Océane : Je débute l’année 2021 plus motivée que jamais. J’ai toujours espoir que nous puissions un jour prendre un départ quelque part dans le monde. Mon objectif est toujours le même personnellement, c’est de donner le meilleur de moi-même à chaque course et surtout prendre le maximum de plaisir. Je me dis que s’il y a du plaisir et que l’on est en forme, les résultats suivront.

Avec le confinement et la situation actuelle du moment, nous avons déjà 3 étapes du tour Pro qui ont été annulées. Nous gardons tous espoirs que certaines étapes se dérouleront malgré tout, mais nous restons également très prudents. Les pays concernés par les étapes font leur possible pour que nous puissions revenir sur une ligne de départ avec une organisation spéciale et des autorisations d’entrée dans les pays, mais pour le moment nous n’avons aucune certitude de la réussite ou non de ce projet. La première étape de l’année qui n’est pour le moment pas annulée se déroulera en Israël en juin prochain. Affaire à suivre donc… 

Nautile : Comment t’entraînes-tu pour préparer ta saison ? 

Océane : Cette année en m’adaptant à tout cela, je garde un bon planning d’entraînement. Je me suis lancé de nouveaux objectifs sportifs en plus de ceux en windsurf et en bateau localement comme le squash ! J’en pratiquais de temps en temps pour le cardio, et aujourd’hui, cette pratique est un excellent complément pour le windsurf. 

En terme de planning avec le travail, je m’entraîne 2 à 3 fois par semaine à la salle au F45 et au squash grâce à des tournois par exemple et je privilégie mes week-ends au windsurf quand il y a du vent. Et il m’arrive souvent de poser des congés pour aller naviguer certains après-midi (je craque très facilement…). J’ai un entraînement bateau avec l’équipage les mercredis soir pour la régate du crépuscule et notre capitaine nous en rajoute quand nous sommes à l’approche d’une régate. Les conditions météorologiques en ce moment pourraient être mieux car nous avons un vent trop léger pour nous porter. Dans ces moments-là, je comble le temps grâce à toutes mes activités ! 

On va dire qu’en semaine, le planning est bien rempli avec une belle intensité d’entraînement, toutefois je me laisse toujours le week-end assez libre pour pouvoir m’organiser comme je le souhaite.   

Nautile : Quels conseils donnerais-tu si une personne voudrait se mettre à la pratique de la planche à voile ?

Océane : Je pense que le maître-mot de cette discipline est : persévérance. C’est un sport exigeant qui demande coordination, équilibre, force et mental pour persévérer. Mais tout est possible et les sensations que ça procure sont extraordinaires. Après quelques efforts sur sa planche, les premières sensations en navigation deviennent un réel plaisir. Je me souviens encore de mes premiers plannings et les premières fois où j’ai mis le harnais. (tout l’apprentissage se fait à la force des bras au début.) 

Je vous encourage à essayer et surtout si cette discipline vous plaît, foncez ! 

Nautile : Qu’est-ce que tu aimes véhiculer comme message en tant que sportive de haut niveau ? 

Océane : Il me semble important de véhiculer une bonne image et une bonne attitude dans sa globalité. Ma personnalité fait que je suis une personne pleine de volonté, dynamique, enthousiaste et mon mental me permet de repousser mes limites.

Un de mes buts est d’être une source de motivation pour celles et ceux qui souhaitent se lancer dans le sport en général. C’est important pour moi de maintenir l’image féminine en windsurf, car en Calédonie, nous pourrions être plus nombreuses sur la ligne de départ et je suis bien souvent la seule inscrite dans les listes sur les régates.

Ce que j’aime le plus partager à travers le sport, c’est mon sourire et mon état d’esprit libre surtout lorsque l’on est épaulé par des sponsors comme Nautile qui m’aide à me réaliser. C’est tellement important de rire et de passer des bons moments dans la vie, alors souriez et soyez libres de vivres vos expériences !


Bateau à voile habitable Guilty Pleasures Bateau à voile habitable Guilty Pleasures

Toute l’équipe de Nautile souhaite à Océane une pléiade de succès la couronnant des plus beaux lauriers.